Des observations à la carte PDF Imprimer Envoyer

ACCEDER AU SOL

L'étude d'un sol suppose tout d'abord d'y avoir accès. Si vous êtes chanceux, vous utiliserez des coupes de sol «naturelles», tel que des fossés fraichement creusés. Mais ces situations idéales restent rares. C’est donc au pédologue de rendre son objet d’étude accessible. La position des observations de sol peut être établie et matérialisée sur des cartes avant de partir sur le terrain (le choix de l’emplacement des sondages ou profils pourraient faire l’objet d’une partie entière tant cela est important). Cela étant fait, il existe deux grandes méthodes d’investigation dans le domaine du sol :

 

 

N’oublions pas que le sol est très lié à la notion de propriété car c’est un bien privé, ce qui ne facilite pas son étude ! Ainsi, avant toute opération, il est préférable d’informer les autorités de la commune où l’on prospecte ainsi que les propriétaires des parcelles.

Ces deux types d’investigation rendent le sol accessible au pédologue. Par ses observations, il va ensuite essayer de reconstruire l’histoire du sol, c’est-à-dire d’expliquer la formation des différents horizons en relation avec les facteurs de la pédogenèse. Pour y parvenir, une description complète du profil de sol doit être réalisée.

 

DECRIRE UN SOL

Pour que les données relevées sur le terrain soient exploitables par la suite, la manière de décrire les sols doit être homogène. Des fiches de terrain ont ainsi été réalisées afin de consigner à la fois des informations relatives à l’environnement immédiat du sondage ou de la fosse, au climat lors de l’observation, aux conditions hydriques mais aussi une description fine du sol. Des applications de saisie directe de ces informations existent également et nécessitent l’utilisation d’un ordinateur portable ou d’un pocket PC.
Une fois que l’observation est resituée dans son contexte, il s’agit ensuite de différencier le sol en horizons. Rappelons qu’un horizon est une couche d’épaisseur variable, homogène pour un certain nombre de caractères. Sur le terrain ils se distinguent notamment par leur(s) couleur(s), leur texture et leur compacité. Chaque horizon est décrit précisément, depuis la surface jusqu’en profondeur, par un certains nombre de critères. Certaines caractéristiques du sol, comme la couleur ou la texture, sont pérennes, c’est-à-dire qu’elles ne varient pas ou peu dans le temps (à l’échelle humaine). D’autres critères, au contraire, peuvent évoluer assez rapidement et  sont dépendants de l’état du sol au moment de l’observation ; ainsi l’étude de la structure des horizons est fortement liée à l’état d’humidité du sol. A l’issue de la description morphologique des horizons, il est possible de prélever des échantillons afin de réaliser des analyses complémentaires en laboratoire. Des informations complémentaires sont disponibles en cliquant sur les vignettes ci-dessous :

 

 

Ces observations et descriptions nous permettent de formuler des hypothèses quand aux modes de formation du sol, son fonctionnement actuel et passé. Il est souvent utile, à partir de la synthèse des informations collectées, de nommer le sol observé. En botanique nous disposons de flores, de classifications, d’un langage commun permettant d’échanger des informations tout en sachant de quoi l’on parle et de faire des comparaisons (entre pays par exemple). De la même façon, on retrouve en science du sol des classifications et des référentiels qui tentent de donner un cadre commun.

 

ORGANISER ET VALORISER LES DONNEES

De nombreuses descriptions de sondages, profils pédologiques ont été réalisés sur des fiches papier, synthétisées sous forme de cartes, de rapports. Il est aujourd’hui rare de retrouver l’ensemble de ces documents alors qu’ils sont nécessaires pour une exploitation optimale.
L’ensemble des données issues de l’observation des sols, de l’environnement, des résultats d’analyses, etc.,  doit être organisé afin de pouvoir les exploiter au mieux. Au niveau national, DoneSol est la base de données  nationale qui regroupe et structure les données ponctuelles (profils pédologiques) et spatiales (unités de sol).

Extrait de carte pédologiqueLes données issues des études de sol sont synthétisées généralement sous forme de cartes. La carte pédologique représente les différents types de sols décrits lors de la phase de terrain : elle permet donc de mieux connaître le milieu. Selon l’objet de l’étude, on peut réaliser des cartes thématiques concernant par exemple la réserve en eau des sols, les stocks de carbone organique, etc. Les applications des études pédologiques sont donc multiples. Au départ très centrées sur les problématiques agricoles, elles se sont ensuite étendues aux questions plus générales de pollution des eaux, d’érosion, d’environnement, d’aménagement…

 

A TELECHARGER : A la découverte de quelques sols bretons à travers une tournée pédologique



Mise à jour le Jeudi, 27 Octobre 2011 14:39